les 25 et 26 Mars 2017 s’est déroulé le premier grand prix de la saison. Il a réuni 22 pilotes venus de toute la France. 

Le Samedi 25 Mars les conditions météo ne nous ont pas permis de courir car le vent atteignait 30 à 35 noeuds combiné à une plage pas très grande.

Notre directeur de course a préféré ne pas nous laisser prendre le départ pour notre sécurité.

Pendant ce temps les classe 7 qui roulait avec nous ont pu rouler et ont validé 3 manches. 

Dimanche 26 Mars, le vent est bien plus propice pour lancer notre classe. Nous allons donc partir pour 3 manches d’affilées afin de rattraper notre retard. Le vent avoisine les 10/12 noeuds je roulerai donc avec ma Sonic 15m2.

C’est la surface de voile idéale pour moi dans ce vent, ce qui me permet de faire les 3 premières manches en 2ème position et de finir à chaque fois 2ème. Je suis à quelques centaines de mètres de Julien Pazzaia (alias Flexi juju) et même si parfois j’arrive à remonter un peu sur lui, je ne parviens pas à le dépasser. Après 3 manches nous faisons une pause afin de laisser la classe 7 rouler une manche supplémentaire. 

Puis nous reprenons la course. Plusieurs pilotes tentent de sortir des voiles de 18m2 pour remonter au classement. Je fais le choix de rester en Sonic 15m2. Je prends un départ un peu moins bon que les 3 manches précédentes mais dès le premier tours je retrouve ma place de second.

Julien et moi creusons doucement l’écart avec le reste des pilotes. Puis sur une sortie de  manoeuvre, Julien ne relance pas comme il faut et je profite de l’occasion pour le doubler. Je me retrouve en tête de la course. Le vent faiblit et je suis avantagé par rapport à lui.

Je termine cette manche à la première place avec un grand sourire, très fier de ma performance du week end. 

Je termine donc sur la 2ème marche du podium et prend de l’avance sur le classement général de la saison.

Je voudrai féliciter Louis Gallis Maxime et Romaric nos jeunes pilotes, qui ont participé a ce grand prix, et les encourager pour la suite.

Je tiens à remercier notre directeur de course Carole Man qui a réussi à satisfaire tous les pilotes tout en nous gardant en sécurité. Je remercie aussi le club du CVLH et ses bénévoles qui ont organisé cette compétition. 

Comme toujours, je tiens aussi à remercier mon sponsor viwanda.de qui m’aide et me soutient dans ma passion. 

 

 

 Plus de photo ici 

Tonnelier

Tres content de retrouver les quatre heures apres une annee d’absence ! 

les conditions cette annee sont fraiches, mais qu’importe, le vent et les copains sont la !

j’arrive assez tardivement vers 10h30, tout le monde est deja arrivé. je galere a retrouver mon certificat medical, gros coup de chaud pour l’inscription ! 

Préparation du matériel, c’est la première fois cette année que je sors le gros sac de voile. Je vois les copains qui gonflent leurs pneus, c’est une très bonne idée, au manomètre mes pneus sont a la pression atmosphérique … merci Benden pour le prêt du coude.

On descend sur la plage, je monte la 6m² qui s’avéra ma voile de la journée. le briefing est donné à l’heure et le depart donné dans la foulée. le vent est orienté sud sud ouest. on louvoie pour descendre au sud et grand grand largue pour revenir à la bouée nord. Je suis très content, j’ai de très bonnes sensations. La plage est tout simplement parfaite. Pas un trou, c’est un billard. roulage sous le soleil pendant deux bonnes heures. Je décide de m’arroger casser la croute ( je tiens a noter que cette année je n’ai mangé la saucisse qu’une seule fois). Je repars une demi heure plus tard. Le temps a bien changé, le vent devient capricieux en orientation, ça devient technique. la pluie arrive, le vent molli, je bâche ma 6m² au bout de 3h30 de course, j’arrête ici. Chapeau à Tomazi qui sortir et mouille sa 10m² pour quinze minutes de course.

Chapeau aussi à Madmax qui qui réalise une très belle course.

Je termine douzieme sur dix huit, plutot satisfait vu ma faible pratique cette année.

Le couscous du soir était très bon, mais je n’ai plus trop d’endurance , nous sommes rentrés de bonne heures pour dodo. Passage rapide le dimanche faire coucou aux copains et récupérer la voiture.

En tout cas, très content d’avoir revu du monde et d’avoir écrit cet article, ça faisait longtemps !

Photos du club.

Photos J.C. Mériel Images Marines 50.

A vous les copains !

 

MadMax

Départ 11h avec un bon petit vent, je prends la 5m², je pars 2ème au départ mais un peut sous toilé, je finis mon tour dans les derniers, je change d’aile et je prend la 7.3m² que Crouggy m’a prêté, merci à lui. Je reprends un peu d’avance, à 1h30 la pluie arrive, je fait donc une petit pause case-croute de 20 min et je repars, la course se fini un peut avant 15h.

no images were found

Je fait 19 tours avec un circuit d’environ 3,5km en à peu près 3h20 et j’arrive 11 sur 18.

Merci aux bénévoles du club.
Et à Alexis Perrier pour les photos.

CrocBen

Ce Week end avait lieu les 3 ème aile de Bretteville nos amis des Islandais de Mark étaient venus une semaine en vacances dans la région afin de pouvoir participer.

Pour ma part je suis venu rouler avec eux le lundi précédent la course, une bien belle session de 16H30 en Chrono 18 qui se termine par un apéro dans leur maison de location.

Le week end arrivé, je les rejoins samedi matin à nouveau à Denneville pour un roulage d’enfer. Jeff est présent pour faire une vidéo promotionnel en drone, on fait de superbe images ! 

(Hâte de voir ça ! ) Fin de session vers 16H pour moi, il faut que je change mes roues pour la course d’endurance du lendemain.

Pendant ce temps Tomazi fais sa porkass:

https://youtu.be/Ke0wkt5BaKI

18H nous arrivons tous à Bretteville pour le pots d’accueil puis le repas du soir (moule fritte), et anniversaire de Freddy apres manger nous faisons voler quelque cerf volant pour le plus grand bonheur de tous,

On fait également prendre de la hauteur à Thérèse la femme de ménage de nos amis Islandais.

Apres ce fut l’embuscade, à force de gouter a tous les alcool que l’on me propose je me retrouve à 00H30 à chanter des chansons paillardes avec les copains, on fini à 2 avec François pour refaire le monde, avant d’aller se couché, pas du tous au top…

5H du mat réveiller par le mal de cheveux, je  prend un petit Doliprane. Quand le réveille sonne à 8h je suis franchement dans le mal, je commence déjà a me dire que je n’arriverai pas à tenir les 4H. Je me prépare tant bien que mal, j’arrive a la plage vers 10H30 pour tester le terrain et faire mon choix d’aile, ça sera Chrono 15m2.

Le départ est donné, un peu à l’arrache, la procédure n’est pas respecté, le « DC » rallonge d’une minute la procédure a 30 secondes départ uniquement pour 2 pilotes… je vous dis pas le faux départ… bref je prends la tête de la course mais dès le 3ème tour, je trouve Oliv qui reprend la bouée Nord à l’envers, je ne comprend vraiment pas ce qu’il fait, et je me retrouve avec sa voile coincé dans mes lignes… Le temps qu’il réagisse et vienne démêler je perds toutes mon avance et je me fais doubler par les premiers. Mais je remonte jusqu’a 2eme place très rapidement, il ne me reste plus que Benjamin Barth. à passer. A la fin de la première heure, alors que je remonte sur lui, il est contraint d’abandonné pour une douleur à l’épaule. Je prend donc la tête de la course. j’ai déjà de belle crampe…

2H de course sont passé, je suis toujours en tête, je suis très régulier et boucle 9 tours à chaque heure. Je ne m’arrête pas. Les 2 derniers heures sont dur, mais je ne lache rien ce qui me permet de gagner la course. 

Le parcours faisait 5,16km sur 4H je boucle un total de 34 tours soit plus de 175 km parcouru, un exploit quand on sait dans quel état j ‘était au matin.

Quand l’arrivée est donnée, elle est faite a 15H pile n’importe quel pilote non pas le 1er pilote (en l’occurrence moi) et cela sans pointage, … Bilan des execo partout alors qu’il n’y aurai pas du y’en avoir… le temps de ranger le matos sur la plage tous avait été remballé, même plus moyen de rincer le char, on attend la remise des prix qui n’aura jamais lieu. Je trouve tous cela très regrettable pour la pérennité de l’événement, aucun remerciement, aucune proclamation des résultats, c’est très dommage quand on sais que cela fait 3 ans que nous répondons présent a cette conviviale. Pour ma part je ne suis pas certain de revenir l’an prochain quand on vois l’accueil qui nous ai réservé…

Tomazi

Un chouette weekend.

J’arrive samedi matin sur Denneville, quelques copains sont déjà là. C’est les retrouvailles avec les copains belges, évidemment on commence par une petite pinte. Puis on s’amuse toute la journée sous le soleil à une dizaine, alternant entre 5.4 et 6.5 pour ma part.

Fin de journée au club de Bretteville où on retrouve le reste des troupes et autres charistes. After bien sympathique plus ou moins dur pour certains, j’ai bien rigolé. Etant bien cassé de la journée, je passe au travers du traquenard.

Le lendemain c’est la conviviale. Briefing rapidos, le parcours est des plus minimum : 2 bouées, même pas une de dégagement. Le départ est donné avec plusieurs dizaines de secondes d’écarts par rapport à ce qui a été annoncé. Si quelqu’un peut expliquer comment on compte au DC 😉 Dommage cela retire une partie du piment de la course.

Je pars en 9.4, plutôt bien, assez rapidement je me retrouve 3ème  seul où les 2 B/C, les Ben’s sont loin devant et mes poursuivants Didier et Freddy sont un peu en retrait. Au bout déjà de 45min je trouve le temps long. Le vent monte un peu et je commence à sentir mes limites physique tandis que derrière les autres se rapprochent. A la 2ème heure ils me repassent et je décide de baisser en 7.8 mais malheureusement elle n’est pas complètement prête, je perdrais quelques précieuses minutes contrairement à quelques un qui ont des assistants 😉

De retour, je reviens sur des copains mais il faut en général plusieurs tours pour les remonter, il faut être patient ! On s’occupe comme on peut, par des coucous aux copains ou je chante ! La dernière heure, les écarts se figent, j’aurai été mieux en 6.5 mais elle n’est pas prête et ça serai fatal pour perdre des places. En tout cas malgré des temps longs et morts où l’envie de craquer est présente, de beaux fights.

On ne range pas aussi rapidement que le club qui ne nous laisse même pas de jet d’eau, c’est : démerdez-vous. Je n’ai pas encore tout foutu dans le coffre qu’il se met à flotter. De toute façon il n’y a pas de remise des prix, plus de tente, ni de petite collation (même très modeste, c’était pourtant écrit dans le programme), juste une proclamation des résultats hasardeuse. Tout le monde est surpris et déçu. Je réfléchis si j’ai déjà vu ça… on me fait signe que non. D’ailleurs il ne valait mieux pas se blesser, il n’y avait pas de toubib. L’impression donnait à croire : merci pour votre fric, merci d’être venu, au revoir. C’est assez pathétique surtout pour nos 2 jeunes qui se sont vaillamment battus durant cette endurance (Plus de 85km chacun!). Dommage car il y a une petite équipe de bénévoles sympathiques mais au dessus… De faire une petite rencontre sans rien ok mais dans ce cas pas de frais d’inscription ou encore 1€ pour la symbolique. A la limite j’ai envie de dire, poser 2 bouées on sait faire entre nous et on peut même se cotiser pour offrir un KDO à des gentils pointeurs/pointeuses. Il était annoncé « venir essayer les circuits du championnat d’Europe », ouah!

Le temps passe, avec cette flotte, tout le monde se disperse rapidement, je fais un très rapide coucou chez Crouggy et je dois repartir. Malgré cette fin un peu misère, très content d’avoir revu autant de bouilles sympathiques.