Ouah quelle conviviale à Bretteville !!!!

D’abord big up aux bénévoles du club des Manchots de Bretteville qui ont permis ce superbe weekend. Stéphanie c’est la super woman des Manchots 🙂 On a mangé comme jamais (miam miam les côtes) et bien festoyé. Des vrais rhum aux crêpes (sisi c’est bien ça).
Merci aussi à Thibault notre DC, très à l’écoute et qui nous a fait des vrais parcours pas un truc de débutant de CDF.
Bon par contre une plage défoncée comme jamais sur une grande partie de sa hauteur mais vite oublié une fois lancé.

15 pilotes au départ (dont 2 jeunes !), 3 manches de 40min (heureusement pas plus fallait déjà tenir). Les copains belges et nordistes fidèles au rendez-vous pour venir rigoler et c’est toujours un plaisir de les voir ,en plus de nous pourrir, bandes d’enf…. 😉
Trop content de revoir des copains que je n’avais pas vu depuis des lustres comme Sam, Popeye, Rémi. Dommage il manquait les Riblier pour être au grand complet.
Bretteville

Samedi pour le roulage libre déjà à Bretteville, presque tout le monde était là, on a pu s’amuser. Vent assez faible mais on a plutôt bien roulé. Le soir une bonne bouffe apéro avec les anniversaires de Crouggy et Benden suivi d’un bordel en bataille d’eau et le classico after au rhum coco à refaire le monde jusqu’à 3h pour les plus motivés comme moi. Patou aura eu une petite faiblesse en cours de soirée mais s’est un peu refaite après, solide la dame 😉

La course :

Avant le briefing je lève la 5.4, je baisse rapidement, tirant des bords de biais. En 4,5 c’est perfecto.

1ère manche :

La parcours est simple, 2 bouées comme la mer n’est pas encore super basse mais en pleine zone de trous. Il faut aller en haut dans les cailloux et ensuite passer dans le mouillé.
Bretteville

Le passage des bouées se fait en mode « attention chérie tiens toi bien ça va secouer ».
Bretteville

Je pars en tête assez surpris,
Bretteville

les « bobo » en BC (apparemment c’est ce qu’on dit maintenant)  reviennent doucement mais sûrement. Je me bats à fond, c’est physique. Romaric se retourne mais heureusement sans trop de gravité. Je fini malgré tout 4ème mais bien fatigué.
Retour au stand tout le monde tcheke son char pour voir les dégâts. Ça rafistole en pagaille des protèges sellettes.

2ème manche :

Comme la marée est bien basse, le parcours a été quasi entièrement déplacé, du gros boulot. Nous sommes maintenant sur une plage relativement lisse, toujours bien humide. Mais nous avons en plus 2 chicanes ce qui donne beaucoup plus de piments. Je décide de gonfler mes pneus en dernière minute, ça donne des idées à d’autres.  Comme on a découvert le parcours pendant la procédure de départ, tout le monde reste en BF malgré tout, mais les mettre aurait sûrement été plus avantageux même s’il fallait traverser une grosse zone de trous pour rejoindre le parcours. Je pars toujours en 4.5, 4ème ou 5ème derrière les furieux en BC. En bouclant le 1er tour je merde dans mon empannage long, je n’avais pas calculé que la bouée de dégagement était si loin. Sam me passe et s’ensuit plusieurs tours de fight pour essayer de le reprendre.
Bretteville

Il fait une erreur à un moment et je le repasse. Entre temps certains comme Ben et Didier ont des problèmes. Je finis 3ème.

3ème manche :

Même parcours. La fatigue se fait sentir, tout le monde garde les BF. J’ai l’impression que le vent a baissé mais écoutant certains copains qui pensent que c’est pareil je reprends la 4.5. Je passe le départ pile poil quand le drapeau s’abaisse prenant la tête mais de très courte durée, je manque cruellement de patate dès le début. Je vais lutter pour limiter la casse mais je vois que Sam revient vite.
Bretteville

La situation empire quand Freddy me shoot à la bouée sud, je perd encore 3 places, Sam, Rémi et Crouggy me dépassant. J’arrive à reprendre Crouggy mais je finis loin, 8ème.

Au général de ces Ailes de Bretteville, je suis 4 tout juste devant Sam et Ben mais bien content du résultat et du plaisir de cette course.
Bravo aux jeunes Romaric et Cian qui se sont bien battus malgré quelques déboires.
Certains ont fait des pointes à quasi 70km/h, bref ça a fusé.
Bretteville
Bretteville

Galerie Photos

Tonnelier

Salut tout le monde, celà fait des mois que je n’ai pas écrit un compte rendu !

En même temps, cela faisait des mois que je n’avais pas fait une sortie digne de ce nom !

Bref, je ne ferai si long que Tomazi mais voici mon ressenti.

La première manche m’a vraiment inquiété car le terrain était vraiment accidenté. Pas confortable, aucun plaisir. De plus, ma 3,5m² est HS alors que c’est cette taille qu’il me faut. Bref me retrouve sous toilé, Benoit me double au travers de « BanzaÏ », je suis dégouté !!

La seconde manche s’annonce mieux, le parcours est plus bas, sur une belle partie de plage. Je décide de partir en 4,5m², et là, je retrouve des sensations, du plaisir à l’état pur !! Les 40 minutes passent très très rapidement, c’est déjà fini 🙁 D’une côté heureusement car je perdais ma roue arrière gauche, elle ne tenait que sur 3 filets à l’arrivée.

La dernière manche est ma préférée, de très bonnes sensations dès le début, un départ pas trop raté (contrairement aux deux premières où je suis parti dernier). Ma century se laisse pousser des ailes, je roule, roule, double, double, je profite d’accrochage pour doubler des copains et aussi charrier mon Crouggy qui peine avec sa voile. Je le double, il me reprend et je le redouble, bref on bataille ! C’était super !

Fin de session en milieu de classement, je ne m’attendais pas à faire une aussi bonne place !

1ère et dernière course de ligue de la saison pour moi après ma longue blessure hivernale.
Après un départ sous la flotte à Caen, j’arrive vers 10h30 sous un beau soleil Manchot. Les copains sont déjà là, ah !!! que c’est bon de revoir les tronches. Après une inscription express (2min à tout casser) un peu de bricole sur le char et je file sur la plage.

Déjà la marée permet de rouler un peu, je teste la 9,4 que je repose assez vite, trop optimiste le bonhomme. Puis je roule en 7.8 légèrement trop toilé mais je me dis que le vent va baisser.

1ère manche

Après une hésitation à partir en 6.5, je garde la 7.8. Comme j’ai eu écho que la plage était à trou, j’ai donc laissé les BF pas trop gonflés. Je prends le départ derrière Ben mais rapidement Mayeul me passe. Impossible à le rattraper. Le parcours est en fait sur une partie de plage bien lisse.

En plus tous les réflexes ne sont pas encore là : je prends des caps et trajectoire moisies à la remontée, je perds beaucoup de temps. Crouggy me passe tranquille avec son nouvel essieu de la mort et voilà que le vétéran à cheveux blanc Papaleth vient me chatouiller aussi. Pendant plusieurs tours et lors de la descente, je le reprends mais à la remontée il me dépasse avec une impression d’impuissance.

Je commence à comprendre que si je vire bouée nord plus proche de la mer, je suis beaucoup plus sur du sec et donc perd moins de temps. Je teste, ouf ça marche, je finis tout juste devant Papaleth qui m’aura bien mis la pression.

2ème manche

Après un petit échange avec Mayeul, je me grouille de monter les lentis, 12min top chrono. Entre temps le vent baisse fortement, je grée la 13,4 dans le doute si je fais le bon choix en voyant Ben directement prendre sa 17m. Top départ.

Je suis aux basques de Ben et Mayeul que je passe assez rapidement. Arrivé à la 1ère bouée, Ben ne m’a rien pris et Mayeul et le reste de la troupe loin derrière, ohh !!! Au bouclage du 1er tour, Ben merde je me faufile malgré qu’avec nos grosses baleines de bâches, ça ressemble un peu de la capoeira (du fight tout lent en l’air sans se toucher).

Pendant ce temps, d’autres vivent la course à leur manière 🙂

Trop surpris, je me dis que je vais me faire pourrir rapidement. Il me repasse une fois à un virement trop large mais je le repasse bouée suivant. Avec mes relances plus rapides je le distance un peu. Bon joueur Ben me prévient du nombre de tour qu’il reste. J’ai juste le temps de prendre un tour à Mayeul le 3ème. Je finis tout content d’avoir gagné face à Ben avec le niveau qu’il a maintenant et son top matos.

Voilà beaucoup d’efforts pour venir mais une très bonne journée amicale et conviviale. Super organisation de la ligue et du club. Merci aussi aux photographes pour ces bons souvenirs.

Podium du jour

Les champions de l’année

Une ligue bien vivante

Rendez-vous aux ailes de Bretteville.
Nombreuses photos ici : photos finale

Tonnelier

Tres content de retrouver les quatre heures apres une annee d’absence ! 

les conditions cette annee sont fraiches, mais qu’importe, le vent et les copains sont la !

j’arrive assez tardivement vers 10h30, tout le monde est deja arrivé. je galere a retrouver mon certificat medical, gros coup de chaud pour l’inscription ! 

Préparation du matériel, c’est la première fois cette année que je sors le gros sac de voile. Je vois les copains qui gonflent leurs pneus, c’est une très bonne idée, au manomètre mes pneus sont a la pression atmosphérique … merci Benden pour le prêt du coude.

On descend sur la plage, je monte la 6m² qui s’avéra ma voile de la journée. le briefing est donné à l’heure et le depart donné dans la foulée. le vent est orienté sud sud ouest. on louvoie pour descendre au sud et grand grand largue pour revenir à la bouée nord. Je suis très content, j’ai de très bonnes sensations. La plage est tout simplement parfaite. Pas un trou, c’est un billard. roulage sous le soleil pendant deux bonnes heures. Je décide de m’arroger casser la croute ( je tiens a noter que cette année je n’ai mangé la saucisse qu’une seule fois). Je repars une demi heure plus tard. Le temps a bien changé, le vent devient capricieux en orientation, ça devient technique. la pluie arrive, le vent molli, je bâche ma 6m² au bout de 3h30 de course, j’arrête ici. Chapeau à Tomazi qui sortir et mouille sa 10m² pour quinze minutes de course.

Chapeau aussi à Madmax qui qui réalise une très belle course.

Je termine douzieme sur dix huit, plutot satisfait vu ma faible pratique cette année.

Le couscous du soir était très bon, mais je n’ai plus trop d’endurance , nous sommes rentrés de bonne heures pour dodo. Passage rapide le dimanche faire coucou aux copains et récupérer la voiture.

En tout cas, très content d’avoir revu du monde et d’avoir écrit cet article, ça faisait longtemps !

Photos du club.

Photos J.C. Mériel Images Marines 50.

A vous les copains !