Championnat d’Europe Cl8 Leucate.

Voici un petit compte rendu du CDE (Championnat d’Europe). 1200KM de route pour m’y rendre depuis le cotentin, c’était long mais heureusement j’ai eu la compagnie de quelques covoitureurs qui on fait que la route paraissait moins longue.

J’arrive à Leucate Samedi 20/09/16 déjà en approchant sur l’Autoroute la Tramontane (Tram.) soule fort et m’oblige a lever le pied. Installation au camping avec les copains du club des Albatros, Mattuiski Stéf DK, Hugo, Huge et Stephen. Dès le premier soir on retrouve l’équipe de Nova Véla autour d’une bouteille de rhum arrangé nous aidant bien a refaire le monde.

Dimanche matin, montage des char, et premier jour d’entrainement.

La Tram. souffle à plus de 25 Noeud, j’essai l’HQ Apex 3m2 prêté par Benden, mais je ne me sent pas du tous rassuré, la fatigue de la route n’aidant pas; du coup c’est journée repos et photo pour Vianda mon Sponsor.

Lundi, la Tram. se calme et laisse place un petit vent de mer. Ça nous permet d’aller découvrir un peu plus la plage, Hugo m’emmene dans les petit chemins entre les salicorne c’est plutôt rigolo. Ici à Leucate comme il n’y a pas de marée, on ne pas sur la plage, mais une zone de glaise séché avec une couche de sel situé juste apres la plage. Les pneu crisse au moindre dérapage, c’est rigolo mais flippant. 16H Briefing général suivi des levers de drapeau de chaque nation.

La soirée continue par le pot d’accueil et l’apéro dinatoire, on rentrera tôt pour être en forme pour le lendemain

Mardi 11H Briefing Cl8. Il faut déjà se rendre sur notre zone de roulage qui se situe a 2 KM de l’accès a la plage. heureusement j’ai prévu le vélo 😉

En arrivant sur le spot, on découvre que pendant la nuit la mer à inonder le parcours, de toute façon il n’y pas de vent, on tente un départ mais il est annulé directement.

on passera le reste de la journée à attendre. Le soir, c’est l’anniversaire du Club 20 ans! nous sommes tous invité, a un apéro c’est location de rencontrer l’équipe du club.

Mercredi, vent encore très light, mais nous arrivons à faire une manche malgré tous.

Je me place 28ème, un peu déçu mais content d’avoir rouler. Le soir une superbe c’est soirée Brésilienne avec une excellent paella. Un Vrai régal pour les yeux et l’estomac

Pendant la soirée on s’échappe discrètement avec Mattusiki pour aller faire une blague a nos amis sudiste. Le retour de bâton sera sèvère…

Jeudi, le Briefing est avancé à 9H pour essayé de profiter du vent matinal. Cela nous permet de valider 2 manches ou je fais une 30eme place et une 24 eme place. le vent est encore léger mais on est content car notre championnat est valider (3 manches). Nous avons l’apres midi la visite d’une equipe de TF1 qui réalise un reportage pour le 20H du lendemain

http://www.wat.tv/embedframe/209937chuPP3r13241155

 

Le soir on s’organise un repas avec toute l’équipe de france Cl8 et les bénévoles de Nova Vela super sympa.

Vendredi c’est le dernier jour de roulage, au petit matin on découvre le premier retour de bâton des sudistes qui se traduit par des poubelles de la veille éventrée dans nos chars… Jus de poulet, melon ect… on pensait être quitte mais on rêvait je vous expliquerai ça plus loin dans ce compte rendu. On se retrouve au briefing du jours à 9H30, et le premier départ est lancé. Étant donné mon classement moyen, je décide de jouer l’équipe de France, sur le premier départ Mattuski fait un papillon dans son aile, je pose la mienne et l’aide a démêler pour qu’il reparte au plus vite. Je fini la première manche 26eme.

Le vent monte un peu on enchaine sur une 2ème manche je suis enfin dans un vent qui me conviens et parviens a me placé 12eme

Petite pause pour le déjeune, avec une belle frayeur, Stef DK nous fait un malaise (heureusement plus de peur que de mal on le retrouvera le soir en pleine forme).

Apres le déjeuné Henri (notre directeur de course) nous lance pour une 3eme manche le vent à baissé je fini 26eme.

Le soir c’est la remise des prix pendant le repas de gala, l’équipe de france est à l’honneur, Stephen Shapman est à la première place, et Anthony Cottard sur la 3eme marche du podium (il est le 1er en poignée). Nous sommes aussi à la première place au classement par équipe

Samedi matin débout 6H30 je découvre ma remorque emballer je jette un oeil à l’intérieur, oh la bonne surprise, mon char à été entièrement démonté par les Sudistes, C’est le 2eme effet Kisscool (retour de bâton).

Je suis un peu presser car j’ai un RDV covoiturage, je remonte le plus vite possible le char et reprend la route. 10H pour aller jusqu’a Orléans au lieu de 6, plus de 4H bouchon sur le parcours)

Matthuski quand a lui retrouvera en rentrant chez lui des poubelles dans un de ses bigfoot, qu’elle imagination ces sudiste…

un grand merci à l’organisation, l’équipe des bénévoles, et la direction de course.

Merci aussi aux photographe, Ophélie, Jean Louis, pour leur photo qui m’ont permis de réaliser ce compte rendu.

 

Les ailes de bretteville

 

MadMax

départ 11h avec un bon petit vent je prend la 5m², je pars 2ème au départ mais un peut sous toilé, je finis mon tour dans les derniers je change d’aile et je prend la 7.3m² que Crouggy m’a prêté merci à lui. je reprends un peu d’avance à 1h30 la pluie arrive je fait donc une petit pause case-croute de 20 min et je repars, la course se fini un peut avant 15h

no images were found

je fait 19 tour avec un circuit d’environ 3.5kn en à peu près 3h20 et j’arrive 11sur18

merci au bénévoles du club
Et à Alexis Perrier pou les photos

CrocBen

Ce Week end avait lieu les 3 ème aile de Bretteville nos amis des Islandais de Mark étaient venu une semaine en vacances dans la région afin de pouvoir participer.

Pour ma part je suis venu rouler avec eux le lundi précédent la course, une bien belle session de 16H30 en Chrono 18 qui se termine par un apéro dans leur maison de location.

Le week end arrivé, je les rejoins samedi matin à nouveau à Denneville pour un roulage d’enfer. Jeff est présent pour faire une vidéo promotionnel en drone, on fait de superbe images ! 

(Hâte de voir ça ! ) Fin de session vers 16H pour moi, il faut que je change mes roues pour la course d’endurance du lendemain.

Pendant ce temps Tomazi fais sa porkass:

https://youtu.be/Ke0wkt5BaKI

18H nous arrivons tous à Bretteville pour le pots d’accueil puis le repas du soir (moule fritte), et anniversaire de Freddy apres manger nous faisons voler quelque cerf volant pour le plus grand bonheur de tous,

On fait également prendre de la hauteur à Thérèse la femme de ménage de nos amis Islandais.

Apres ce fut l’embuscade, à force de gouter a tous les alcool que l’on me propose je me retrouve à 00H30 à chanter des chansons paillardes avec les copains, on fini à 2 avec François pour refaire le monde, avant d’aller se couché, pas du tous au top…

5H du mat réveiller par le mal de cheveux, je  prend un petit Doliprane. Quand le réveille sonne à 8h je suis franchement dans le mal, je commence déjà a me dire que je n’arriverai pas à tenir les 4H. Je me prépare tant bien que mal, j’arrive a la plage vers 10H30 pour tester le terrain et faire mon choix d’aile, ça sera Chrono 15m2.

Le départ est donné, un peu à l’arrache, la procédure n’est pas respecté, le « DC » rallonge d’une minute la procédure a 30 secondes départ uniquement pour 2 pilotes… je vous dis pas le faux départ… bref je prends la tête de la course mais dès le 3ème tour, je trouve Oliv qui reprend la bouée Nord à l’envers, je ne comprend vraiment pas ce qu’il fait, et je me retrouve avec sa voile coincé dans mes lignes… Le temps qu’il réagisse et vienne démêler je perds toutes mon avance et je me fais doubler par les premiers. Mais je remonte jusqu’a 2eme place très rapidement, il ne me reste plus que Benjamin Barth. à passer. A la fin de la première heure, alors que je remonte sur lui, il est contraint d’abandonné pour une douleur à l’épaule. Je prend donc la tête de la course. j’ai déjà de belle crampe…

2H de course sont passé, je suis toujours en tête, je suis très régulier et boucle 9 tours à chaque heure. Je ne m’arrête pas. Les 2 derniers heures sont dur, mais je ne lache rien ce qui me permet de gagner la course. 

Le parcours faisait 5,16km sur 4H je boucle un total de 34 tours soit plus de 175 km parcouru, un exploit quand on sait dans quel état j ‘était au matin.

Quand l’arrivée est donnée, elle est faite a 15H pile n’importe quel pilote non pas le 1er pilote (en l’occurrence moi) et cela sans pointage, … Bilan des execo partout alors qu’il n’y aurai pas du y’en avoir… le temps de ranger le matos sur la plage tous avait été remballé, même plus moyen de rincer le char, on attend la remise des prix qui n’aura jamais lieu. Je trouve tous cela très regrettable pour la pérennité de l’événement, aucun remerciement, aucune proclamation des résultats, c’est très dommage quand on sais que cela fait 3 ans que nous répondons présent a cette conviviale. Pour ma part je ne suis pas certain de revenir l’an prochain quand on vois l’accueil qui nous ai réservé…

Tomazi

Un chouette weekend.

J’arrive samedi matin sur Denneville, quelques copains sont déjà là. C’est les retrouvailles avec les copains belges, évidemment on commence par une petite pinte. Puis on s’amuse toute la journée sous le soleil à une dizaine, alternant entre 5.4 et 6.5 pour ma part.

Fin de journée au club de Bretteville où on retrouve le reste des troupes et autres charistes. After bien sympathique plus ou moins dur pour certains, j’ai bien rigolé. Etant bien cassé de la journée, je passe au travers du traquenard.

Le lendemain c’est la conviviale. Briefing rapidos, le parcours est des plus minimum : 2 bouées, même pas une de dégagement. Le départ est donné avec plusieurs dizaines de secondes d’écarts par rapport à ce qui a été annoncé. Si quelqu’un peut expliquer comment on compte au DC 😉 Dommage cela retire une partie du piment de la course.

Je pars en 9.4, plutôt bien, assez rapidement je me retrouve 3ème  seul où les 2 B/C, les Ben’s sont loin devant et mes poursuivants Didier et Freddy sont un peu en retrait. Au bout déjà de 45min je trouve le temps long. Le vent monte un peu et je commence à sentir mes limites physique tandis que derrière les autres se rapprochent. A la 2ème heure ils me repassent et je décide de baisser en 7.8 mais malheureusement elle n’est pas complètement prête, je perdrais quelques précieuses minutes contrairement à quelques un qui ont des assistants 😉

De retour, je reviens sur des copains mais il faut en général plusieurs tours pour les remonter, il faut être patient ! On s’occupe comme on peut, par des coucous aux copains ou je chante ! La dernière heure, les écarts se figent, j’aurai été mieux en 6.5 mais elle n’est pas prête et ça serai fatal pour perdre des places. En tout cas malgré des temps longs et morts où l’envie de craquer est présente, de beaux fights.

On ne range pas aussi rapidement que le club qui ne nous laisse même pas de jet d’eau, c’est : démerdez-vous. Je n’ai pas encore tout foutu dans le coffre qu’il se met à flotter. De toute façon il n’y a pas de remise des prix, plus de tente, ni de petite collation (même très modeste, c’était pourtant écrit dans le programme), juste une proclamation des résultats hasardeuse. Tout le monde est surpris et déçu. Je réfléchis si j’ai déjà vu ça… on me fait signe que non. D’ailleurs il ne valait mieux pas se blesser, il n’y avait pas de toubib. L’impression donnait à croire : merci pour votre fric, merci d’être venu, au revoir. C’est assez pathétique surtout pour nos 2 jeunes qui se sont vaillamment battus durant cette endurance (Plus de 85km chacun!). Dommage car il y a une petite équipe de bénévoles sympathiques mais au dessus… De faire une petite rencontre sans rien ok mais dans ce cas pas de frais d’inscription ou encore 1€ pour la symbolique. A la limite j’ai envie de dire, poser 2 bouées on sait faire entre nous et on peut même se cotiser pour offrir un KDO à des gentils pointeurs/pointeuses. Il était annoncé « venir essayer les circuits du championnat d’Europe », ouah!

Le temps passe, avec cette flotte, tout le monde se disperse rapidement, je fais un très rapide coucou chez Crouggy et je dois repartir. Malgré cette fin un peu misère, très content d’avoir revu autant de bouilles sympathiques.

Finale de la ligue de Normandie 2016

Finale de la ligue de Normandie 2016

Dimanche dernier avait lieu la finale de la ligue de Normandie à Asnelles (14). Un vent de Nord entre 12 et 15 Noeud nous a permis de courir 3 manches, et de faire non seulement un podium de l’étape 100% 3cv, mais également un podium 100% 3cv pour la saison.

CrocBen:

Arrivé le vendredi soir, en attendant Tomazi je prépare le BBQ.

il arrive vers 21H, on se prend un petit apéro pendant que la saucisse cuit/crame sur le grill.

Dimanche matin, le vent est au rendez-vous, le briefing est a 9H30, le premier départ nous ai donner a 10H.

Je décide de prendre le premier départ en Chrono 12, c’est un très mauvais choix, je suis sous toilé, dès le premier tour Antoine prend une bonne avance.

je galère tellement que je bâche ma voile dans une zone bien humide dans l’avant dernier tour, je repars assez vite mais dans la précipitation je foire mon empannage suivant et je me retourne avec mon char. pas de bobo, mais très déçu de ma 4ème place. d’ailleurs bravo a Crougy qui gare a sa régularité arrive a me doubler et finit à la 3ème place.

Pour la 2eme manche, je sors la Chrono 15, et la ça vas beaucoup mieux, dès le premier bords je prend la tête de la course et je la garderai jusqu’ a la fin.

Pour la 3ème manche nous prenons le parcours des Classe 5 et promo qui est beaucoup plus roulant que le notre. je reste en Chrono 15 malgré le vent un peu plus fort.

Le départ est très étroit et je pars au milieu de pelotons, mais je remonte tous le monde dans le premier bords et passe la première bouée en tête.

La vidéo du départ prise parLaurence DUTERTRE

Le vent monte tous au long de la manche et je suis bien content de pouvoir trimer mon aile afin d’en diminuer sa puissance. Je termine cette manche premier.

Je suis donc 1er de l’étape d’aujourd’hui

et j’obtient le titre de Champion de Normandie

Retour à  la maison pas trop tard, j’ai le temps de rincer la 12, le petit vent et le soleil que l’on a dans la hague sèche la voile quasi instantanément.

Merci a Catherine Renet et Stephanie July pour leur photos

Tomazi :

Une dernière bien sympathique, du plaisir à rouler avec les copains.

Arrivé la veille pour une soirée BBQ sur le parking en compagnie de copain Ben et la famille Hermet. Couché en dernier à 1h avec un doliprane préventif.

Réveil à 7h avec un cul sur la vitre, c’est dur… Je reprends un doliprane.

10 pilotes sont là et se préparent pour un départ un peu avant 10h. Lors du tour d’essai, j’ai pris la 6.5, je manque de patate, le vent est relativement faible et la plage colle. En dernière seconde, je décide de prendre la 7.8. Top départ au milieu des Riblier et je constate que je suis le plus toilé, le résultat ne se fait pas attendre, j’accélère tranquille. Ben sous-toilé ne pourra rien faire. La manche se passe sans broncher, je suis content d’arracher une des rares victoires.

2nd manche nous avons 4min de départ c’est short pour tout le monde d’être prêt, je file au c.. de Ben mais il a sorti plus gros, je comprends très rapidement que je ne pourrai rien faire. 2ème.

Pour la dernière manche, comme la marée remonte super vite, nous roulons sur l’autre parcours. Je prends un départ trop lent derrière Ben déjà assez devant suivi de Eudes et Mayeul. Je suis sur eux bien avant la bouée mais je ne peux pas les passer. La chance arrive comme ils prennent la bouée bien large j’en profite pour me faufiler. Un tracée agréable avec une grosse ligne droite se finissant par un empannage long. Ben finit 100m devant, encore 2ème. Une chouette manche bien speed.

2ème de la journée, 2ème de la saison avec des courses toujours sympas.

Merci aux bénévoles et au DC de course bien dynamique et motivé à nous lancer.