GP de la Hague

CrocBen:

Un peu de temps libre allé hop je me lance sur mon compte rendu de ce grand prix. Désolé pour le retard 😉

Tous d’abords, quelques mot sur l’avant GP c’était pour moi un événement assez important puisque je me suis énormément investis sur l’organisation de ce grand prix depuis le début. Ce qui ma valu beaucoup de stress surtout les dernières semaines.

C’est incroyable de voir la quantité de boulot que ça représente: démarche administrative, recherche de partenaire, protocole de sécurité, recherche d’arbitre, communication, … et j’en passe. Heureusement que nous sommes une bonne équipe au club et que chacun met la main à la patte, on voit qu’avec de la volonté on arrive à de super résultats.

Vendredi
Pour moi le week end commence dès 7H45, je sors de la douche, je commence me barbouiller de mousse a rasé et j’entend 3 joyeux nordistes sous mes fenêtres… Mais qui voilà??? Mattuski, Steph DK et Hugo arrivent à la maison pour le café :-)

Un petit jus et quelque bavardage plus tard, il est l’heure de ce mettre au boulot. état des lieux d’entrée et prise des clés de la salle des fête / aller chercher les bouquets de fleur pour les 1er féminine / la presse du jours / aller au camping de vauville/préparation des inscriptions/ Inscriptions avec Benden … ect la journée ce termine à 19H30 par une petite bière devant le coucher de soleil à regarder les copains rouler et naviguer.

Samedi:
C’est le grand jour, nous sommes 28 pilotes en classe 8 et 26 en classe 7 ce qui est plutôt pas mal. La plage se découvre et on constate que c’est un véritable champs de mine. Le Directeur de Course essaye d’installer son parcours mais il ne peux utiliser la plus grande partie de la plage au sud de la cale de mise a l’eau, car c’est totalement impraticable (QUE DES TROU).
Il est contraint d’utiliser la petite partie au nord de la cale qui ne fait guère plus d’un kilomètre. Le DC arrive tous de même a poser un petit parcours, mais avec un vent de Nord ouest, la falaise aussi proche et tous les croisements qui vont se faire (remonté au vent / Décente au vent) il est très inquiet. Je test son parcours et lui conseil d’éloigner au maximum la bouée d’empannage vers la mer, ce qu’il fait avant de nous lancer.

1er départ, je suis en Chrono 15m2, je décide de me mettre en second rideau pour jouer la sécurité. Je sens que ça vas être l’hécatombe d’aile sur le départ, mais ça se passe plutôt bien.

Il y a énormément de croisement de priorité à droite, puisque tous le monde est obliger de tirer des bords aussi bien à la monté qu’a la décente.

Je remonte assez vite en tête de course avec tous de même quelques petites frayeurs, mais de belle bataille avec Mattuski. Dans la dernière décente au vent je suis 3ème et l’on se croise plusieurs fois avec Mattuski et Thierry Gibal (qui a 1 tour de retard) dans un croisement ils arrivent tous 2 à ma gauche et me doivent la priorité

Mais Thierry fait une erreur d’évaluation et l’on s’évite de justesse, ce qui me fait perdre pas mal de vitesse et qui m’oblige a refaire un bord. Mais à 30 m de la ligne d’arrivé on se croise a nouveau, et Thierry me laisse gentiment repasser devant, sauf que je ne comprend pas tous de suite et je perd à nouveau du temps, résultat le petit Matt passe par un trou de souris et me double de quelques centimètre à peine, sur la ligne d’arrivé. Quel FINAL pour cette manche !!

un peu plus tard dans la matinée une deuxième manche classe 8 est lancé, je pars a nouveau en chrono 15m2

Le vent a un peu plus tourné vers l’Ouest et l’on arrive à faire le parcours en 1 bords. La relance en sortie de virement de bord (au nord) est impressionnante.

au bout d’un ou deux tours, le peloton de tête se détache et juste derrière je suis au coude à coude avec Stephen pour la 4ème place, je suis plus rapide que lui, mais je n’arrive pas à passer correctement le gros empannage rapide au Sud du parcours. Ma trajectoire de sortie d’empanne est beaucoup trop large…

Apres quelques tours comme ça mon cerveau fait Tilt quand je vois Stephen juste devant moi trimer son aile avant l’entrée dans la bouée… Quel idiot je fais! jJ’ai oublié ça. Je l’imite et la ça vas beaucoup mieux, je double Stephen et au fur et à mesure des tours je creuse l’écart, je termine la manche 4ème, très content de moi.

La journée de course s’arrête là la marée remonte. Je suis 4ème sur le général

L’apres midi c’est bricolage, et réglage des chars, le soir c’est apéro conviviale autour de délicieux huitre de St Vaast offrent par un de nos partenaires.


Puis le repas un excellent Couscous 😉
Retour au camping, un dernier verre avec les copains et au lit.

Dimanche:
Le vent n’est pas au rendez-vous, et il est plutôt orienté Nord Est (de terre) le directeur de course pose sont parcours, la plage est un peu plus belle au Sud.

Sans faire attention à l’heure je pars rejoindre Simon pour essayer le parcours et les réglages de ma chrono 18. Mais il est 10H30, l’appel pour le briefing est fait mais je n’entend rien avec le casque (et Simon non plus) nous nous rendons compte que le briefing est en cours alors que nous revenons en zone technique. Nous sommes très en retard. Le Jury nous sanctionne d’un point de pénalité ce qui est rageant sur le moment mais qui est tous à fait justifié on connaissait l’heure.

Les 4m/s réglementaires pour lancer une manche ne sont pas établis, la décision est prise de garder a disposition les classe 8 pendant 1H près à prendre un départ dès que possible et de laisser les Classe 7 libre.

Les pilotes de classe 7 ce lance pendant ce temps dans un nettoyage de la plage. Très beau geste de leur part.

Toute la journée nous allons attendre le vent et alterner les mises à dispositions entre cl7 et cl8. Malheureusement le vent n’arrivera jamais, et à 14H c’est fini tous le monde remballe un peu déçu.

Bilan du grand prix coté course: je suis juste au pied du podium dommage mais j’ai fais de mon mieux.

à la remise des prix, tous le monde est gâté les partenaires et sponsors on été généreux il y a des lots pour tous ceux qui sont là, et l’ACCH offre un T-shirt souvenir a tous les participants.


D’un point de vue organisation ce grand prix était cette un peu stressant, mais très enrichissant, et comme toujours il faut souligné le dévouement de notre équipe de bénévoles, car sans eux il n’y aurai rien.


Je remercie aussi notre jury et notre directeur de course qui ont fait la route pour venir jusque dans notre petit coin de bout du monde.

Enfin merci a tous les pilotes qui sont venu participer a ce grand prix et qui sont repartis avec le sourire apres ce beau week end.

Les derniers mots:
Ce compte rendu était long et bravo à vous qui êtes arrivé au bout 😉

Tomazi

C’était chouette de revoir les copains sur cette belle plage de Vauville, les lumières étaient magnifiques, on a même eu le droit d’apercevoir des dauphins un bon moment qu’on voyait très bien avec les jumelles de Mick. 28 pilotes au départ.

Pour l’occasion Lord pour les 3cv décorait en plus le ciel.

2 manches samedi pour chaque classe dans un vent de nord basculant progressivement vers l’ouest. Petit parcours atypique tout au nord de la cale, bien humide et heureusement car vers le sud, un vrai champ de mines !  Réveil très tôt car briefing à 9h30 mais c’est pas mal comme ça l’apéro n’a pas commencé pas trop tard une fois terminé.

1 ère manche après un essai avant en 6.5 où je me fais chahuter, je pars finalement bien trop peu toilé en 5.4, je change en milieu de manche en 6.5, ça sera nettement mieux.  Pour les spectateurs, le ballet des voiles se croisant a bien plu.

2ème, encore la 6. Après un assez bon départ je m’emmêle avec Damien à la 1ère bouée  puis de bonnes batailles avec Calpas et Jérôme.  Puis raid avec Mick et Calpas jusqu’à Siouville pour s’amuser.

Dimanche,

Vent faible (mais pas pétole non plus) mais pas de manche de lancée, je n’en dirai pas plus. Petite session ensuite en 13 où je me suis éclaté jusqu’à plus de place.

Je finis 16ème du GP, c’est disons conforme à mon niveau actuel puis face au BC, les vap’ ça fait un peu vintage maintenant même si Mick se classe 6ème, 1er en caisson ouvert.

Samedi soir apéro/huîtres puis couscous royal. Les saucisses frittes passent toujours aussi bien J Le camping gratos avec vue sur la mer, c’est quand même classe. Tous ceux venus à la remise des prix sont repartis avec lots, ce n’est pas tous les jours !

Grand merci au club, toute l’équipe de bénévoles pour le super boulot avec Ben très investi ces dernières semaines pour nous bichonner.

CLASSEMENT – PHOTOS -REVUE DE PRESSE

Course de ligue Utah Beach

Le week end dernier avait lieu une nouvelle étape du championnat de ligue, comme toujours les 3cv était présent et on brillé dans cette compétition.

En parallèle de la course Lord-Gorax nous a fait une superbe animation cerf volant qui a permis d’attirer encore plus de public!

Voici leurs comme rendu:

Mad-Max:

superbe course de 3 manches

1ere manche je loupe mon départ je pars avec 500m de retard, je pars donc le dernier. A la fin de la manche je finis 10/12.

2eme manche je pars avec une 6m² je fait 50m et je vois que je n’avance pas donc je change d’aile et je me remet en 7.3 comme pour la 1ere manche (aile que Crouggy ma prêté),donc je pars encore dernier, j’arrive à doubler le celui qui est devant moi mais le vent tourne et c’est là que je me fais sortir du char ou je me fait mal à la jambe

3eme manche est annulée
4eme manche je ne pars pas

merci à crouggy pour son aide et au club Utah avel mor Char à voile pour l’organisation

CrocBen

c’était encore une très belle course de ligue. 4 manches lancée mais une d’annulée. J’ai roulé toute la journée en Chrono 15m2

1ère manche:

le vent vient de mer, dès le premier bord BenB et moi partons en tête mais je suis content car je me bagarre bien avec lui.

Dès le 2 âme tours je parviens même a le passé à la décente au vent mais je ne tiens pas longtemps la tête de la course et BenB me double et reprend de l’avance, je me résigne a rester 2eme.

2ème manche:

Je prend un très bon départ en tête de la course.

et je creuse mon avance pendant pratiquement toute la manche, mais dans mon euphorie du moment je ne fais pas attention à Romaric (le jeunes pilotes du CVLH) qui arrive par ma droite à la bouée et nous emmêlons nos voiles. Nous parvenons a nous dégagé tant bien que mal, mais j’ai perdu  pas mal de place je me retrouve 5ème. Je repars énervé contre moi même je me suis mis dans la merde et j’ai géré Romaric dans ça manoeuvre (Encore toutes mes excuses). Mais alors que je repars, c’est là que le vent nous fait un 180° et passe au Sud Est, ça fait vraiment biser en vent de terre.

Mais le caisson fermé permet de limiter les souci et je parviens grâce a sa à regagné quelques place jusqu’a la 3ème.

3eme manche

le parcours deviens un peu plus technique, et surtout la ligne de pointage est difficile a atteindre, bilan nous sommes seulement 3 pilotes à la passé a chaque tours, les pointeur n’y comprennent plus rien et Grégory est contraint d’annuler la manche. dommage

4eme Manche

Le vent est toujours de terre, mais le parcours est simplifier BenB et moi bataillon en tête de la course et plusieurs fois je pense pouvoir le rattrapé mais sans succès,  je termine cette manche 2eme.

J’aimerai remercier Greg et le club pour leur accueil et félicité toutes  l’équipe de bénévole du club pour leur présence.

Je termine second de cette étape du championnat de ligue (ce qui me fait passé 2nd sur le classement général)

Tomazi

Grand merci à Greg et sa petite équipe de bénévoles toujours à l’écoute et de bonne humeur.

Je roule 20min avant la 1ère manche en 11, toilé correct mais faut pas que ça monte. Mauvaise appréciation, ça monte sensiblement… je me retrouve dès le 2ème tour en lutte au près et ne peut constater que Mayeul revient irrésistiblement sur moi pour me déposer allègrement. Au dernier tour le virement passe cul au dessus du char, il est temps que ça s’arrête. J’apprendrais à l’arrivée qu’il était en 7.8, très bon choix payant pour lui.

2ème manche je pars à 7.8 pas trop mal mais dur de revenir sur Mayeul et je perds même un peu de temps à un empannage foiré, je sens la manche pliée et monotone. Mais les malheureux déboires de Ben me font gagner une place puis le vent tourne, là ça devient intéressant sauf que je me rends compte que mon écrou de poulie vient de sauter !  Arghhh !! Je vois Mayeul qui zappe les plots oranges à passer sur sa gauche mais je laisse pisser. Puis au largue le drâme arrive, j’ai toute la poulie qui saute, je ramasse presque toutes mes pièces  et ma voile trempée, retour à pied mais je limite la casse en finissant 4. Heureusement Ben me prête une poulie et me sauve du coup.

3ème manche, je pars en 6.4 dans les derniers voulant éviter Crouggy qui ne me voit pas arriver sur sa droite, je dévente avec lignes autour de l’essieu. Je fais un tour bien comme il faut mais je constate que les ¾ de pilotes ne prennent pas le même circuit donc je zappe les tours suivants, j’aurai jamais dû écouter. La logique aurait voulu qu’on annule pas la manche, j’aurai quand même eu un tour :) En tout cas j’étais bien dedans, à m’amuser dans les vents arrières en tirant d’un bord, je remontais beaucoup de places que sur les caissons ouvert 😉

4ème, je reprends la 7.8 faute de n’avoir plus gros de prêt. Mais je m’en tire pas mal malgré quelques croisements copains délicats. La technique est revenue, je prends même un tour à mon poursuivant. Bon les BC sont très loin devant à plus d’un tour de nous. Je finis 4ème de la journée.

Grand Prix de Lestrevet

Le Week end dernier avait lieu le premier grand prix de la saison, à Lestrevet (finistère) Nos pilote Benjamin Bartholomeus, et Benjamin fourtanier ce sont rendu sur place et on réalisé une très belle performance en terminant 1er pour Ben B. et 5eme pour Ben F.

Compte rendu de CrocBen:

Nous sommes arrivé Vendredi soir vers 18H apres une route un peu longue suite a 1H de perdu dans des bouchon créer par un contrôle de police. nous passons tus le week end en Camping car Ben B. et moi, donc on s’installe tranquillement.

Samedi matin, inscription et 1er Briefing, ce sont les Classe 7 qui prendront le 1er départ. Les classe vont suivre juste apres. le vent est déjà au RDV on mesure entre 25 et 30 Noeud et c’est annoncé à la hausse. je part donc en Fury 6m2.

je pars en milieu de peloton et dès la première bouée je suis déjà remonté a la 7eme place.Le Bords de décente au vent est impressionnant, on frise les 90 km/H quand au bords de remonté au vent j’arrive a le faire en un bords quand d’autre le font en 3 bords ce qui me permet de rattraper 3 pilotes de plus je termine cette manche 4ème.

A la fin de notre manche le directeur de course décide de ne plus rien lancé car le vent monte encore et les premier grain arrive.  plus rien ne pourra être lancé ce jours là.

Le Soir on se fait une bonne crêperie avec les copain, bien sympa comme petite soirée.

Dimanche les grain nous réveille et les rafale dépasse les 45 noeud en dessous, on craint de ne pouvoir faire de manche ce jour là, mais une accalmie se profile vers 12H et chaque classe arrivera à faire 2 Manches.

Pour la première manche du jour je pars en Fury 9, je suis plutôt bien mais je n’arrive pas a rattraper les autres comme la veille, je finit 7ème sur cette manche.

Pour la 2eme manche le vent est monté et un grain se profile à l’horizon je décide de partir à nouveau en Fury 9m2 mais pendant la procédure de 10min je change d’avis et empreinte la Edge de Ben B. qui est prête a partir.

je suis pas du tous en confiance et serre les fesse pendant toute la manche en priant pour finir sain et sauf, finalement je passe l’arrivé en 7ème position

le directeur de course nous annonce la fin de course.

Bilan du week end:

Je voulais félicité Benjamin Bartholomeus pour sa 1er place et son record de vitesse de 110 km/H.

Je tiens a remercier l’organisation le directeur de course et tous les bénévoles pour ce bel événement.