1ère et dernière course de ligue de la saison pour moi après ma longue blessure hivernale.
Après un départ sous la flotte à Caen, j’arrive vers 10h30 sous un beau soleil Manchot. Les copains sont déjà là, ah !!! que c’est bon de revoir les tronches. Après une inscription express (2min à tout casser) un peu de bricole sur le char et je file sur la plage.

Déjà la marée permet de rouler un peu, je teste la 9,4 que je repose assez vite, trop optimiste le bonhomme. Puis je roule en 7.8 légèrement trop toilé mais je me dis que le vent va baisser.

1ère manche

Après une hésitation à partir en 6.5, je garde la 7.8. Comme j’ai eu écho que la plage était à trou, j’ai donc laissé les BF pas trop gonflés. Je prends le départ derrière Ben mais rapidement Mayeul me passe. Impossible à le rattraper. Le parcours est en fait sur une partie de plage bien lisse.

En plus tous les réflexes ne sont pas encore là : je prends des caps et trajectoire moisies à la remontée, je perds beaucoup de temps. Crouggy me passe tranquille avec son nouvel essieu de la mort et voilà que le vétéran à cheveux blanc Papaleth vient me chatouiller aussi. Pendant plusieurs tours et lors de la descente, je le reprends mais à la remontée il me dépasse avec une impression d’impuissance.

Je commence à comprendre que si je vire bouée nord plus proche de la mer, je suis beaucoup plus sur du sec et donc perd moins de temps. Je teste, ouf ça marche, je finis tout juste devant Papaleth qui m’aura bien mis la pression.

2ème manche

Après un petit échange avec Mayeul, je me grouille de monter les lentis, 12min top chrono. Entre temps le vent baisse fortement, je grée la 13,4 dans le doute si je fais le bon choix en voyant Ben directement prendre sa 17m. Top départ.

Je suis aux basques de Ben et Mayeul que je passe assez rapidement. Arrivé à la 1ère bouée, Ben ne m’a rien pris et Mayeul et le reste de la troupe loin derrière, ohh !!! Au bouclage du 1er tour, Ben merde je me faufile malgré qu’avec nos grosses baleines de bâches, ça ressemble un peu de la capoeira (du fight tout lent en l’air sans se toucher).

Pendant ce temps, d’autres vivent la course à leur manière 🙂

Trop surpris, je me dis que je vais me faire pourrir rapidement. Il me repasse une fois à un virement trop large mais je le repasse bouée suivant. Avec mes relances plus rapides je le distance un peu. Bon joueur Ben me prévient du nombre de tour qu’il reste. J’ai juste le temps de prendre un tour à Mayeul le 3ème. Je finis tout content d’avoir gagné face à Ben avec le niveau qu’il a maintenant et son top matos.

Voilà beaucoup d’efforts pour venir mais une très bonne journée amicale et conviviale. Super organisation de la ligue et du club. Merci aussi aux photographes pour ces bons souvenirs.

Podium du jour

Les champions de l’année

Une ligue bien vivante

Rendez-vous aux ailes de Bretteville.
Nombreuses photos ici : photos finale

Pour ce deuxième grand prix de la saison je reviens très satisfait puisque, pour la première fois je décroche la 1ère place !

Nous prenons la route avec Crouggy le vendredi après midi avec pas mal de retard par rapport à l’heure prévue car on attendait le passage de son facteur qui devait livrer sa Sonic 15 (on partira sans, car il est passé plus de 2H après l’heure habituelle).

Sur la route, on se bois la traditionnel mousse de trajet.

On arrive à 19h sur place, le club met à disposition un camping à 2 pas de la plage pour les pilotes. On y retrouve tous les copains de la cote d’Opale, pour l’apéro et le dîner.

Le lendemain, réveil difficile pour Fred qui a un peu trop abusé du Limoncello que Truster a laissé subtilement sur la table avant d’aller se coucher… ;-). On prend la direction de la plage, il faut parcourir 500m dans du sable mou pour atteindre la plage, ce qui prend une vingtaine de minute.

On s’installe, le vent est light je prépare mon Aéro 17 et 14 et pars faire quelques essais. A midi, Henri notre directeur de course nous explique le parcours et propose de lancer les Classe 8 pour une première Manche.

Nous prenons donc le départ, mais le vent plus que faible contraint la direction de course d’annuler la manche. Retour au stand et nouveau briefing. On nous demande si nous sommes d’accord pour ne pas tenir compte de la règle des 4m/s, mais la proposition n’obtient pas l’unanimité, nous sommes donc en attente que le vent monte. 

Vers 14H les 4m/s sont enfin établis, on nous lance pour un nouveau départ. Je pars en Aéro 17m², excellent choix pour moi. Je passe la ligne de départ dans les 6 premiers, et double très vite tous les autres pilotes, pour passer la première bouée en tête.

Heureusement que j’avais repéré le parcour avant le départ, car a cette bouée il faut aller beaucoup plus loin avant de viré sinon impossible de prendre la suivante. Je prends dès le 2eme bord une avance importante sur le reste des concurrents, il ne me reverrons pas de la course car à chaque tours je creuse l’écart, et à la fin de la manche, j’ai 5 bonnes minutes d’avance sur le 2eme.

no images were found

La direction de course tente de lancer les Standarts, mais pour eux la plage est trop molle, il leur faudrait bcp plus de vent pour rouler, bilan leur manche est annulée il ne rouleront plus du week end.

Nous repartons donc pour une 2ème manche. Comme on ne change pas une équipe qui gagne je décide de repartir avec la 17m². Je prends la aussi un départ dans les 5 premiers et rebelote, je prends une énorme avance sur tous les autres.

Je finis donc cette manche à la première place. Fin de journées, le briefing est avancé demain matin pour essayer de valider plus de manche….

Le soir nous sommes tous réunis au repas du soir.

Le dimanche matin, le vent n’est pas en RDV la direction de course nous demande de rester au camping pour attendre le vent, pour éviter de nous faire parcourir le trajet jusqu’à la plage. Malgré cette attente le vent ne viendra pas, la remise des prix est donc avancée à 13H.

Je termine donc 1er sur ce grand prix, et cela me permet de prendre la tête provisoirement du classement national des pilotes, pour le titre de champion de France

Merci au club et à ses bénévoles pour l’accueil, merci à mes sponsors Viwanda et Peter Lynn pour leur soutient, enfin merci à Anne Marie pour ses Photos.

article de presse :

http://www.lavoixdunord.fr/151989/article/2017-04-22/le-vent-souffle-sur-les-championnats-de-france-de-char-voile

 

 

Le 9 Avril 2017, nous étions à Bretteville sur Aye pour une nouvelle étape du championnat de Ligue de Normandie. Pour cette course régionale le vent était très faible, des condition plutôt difficile. C’était pour moi la 1ère occasion d’essayer mes nouvelles Peter Lynn Aéro.

Avec un vent qui avoisinais les 6 Noeuds (10 km/H), ma 17m2 en Ultra Light était parfait pour cette compétition. Cette aile est incroyable elle vole dans presque pas de vent avec une puissance phénoménale. Cela m’a permis de remporter avec une grande avance les 3 manches courue ce jour.

Je conserve donc ma place de premier du championnat Normand, il ne reste plus qu’une course qui se déroulera le 14 Mai toujours à Bretteville sur ay pour terminer ce championnat régional.

J’aimerai remercier le Club, et ses bénévoles pour leur accueil, Thibault pour la direction de course, et Alexis pour ses Photo.

Enfin, merci à Viwanda et Peter Lynn (mes Sponsors) pour leurs soutient.

Plus de photo ici