MadMax

Départ 11h avec un bon petit vent, je prends la 5m², je pars 2ème au départ mais un peut sous toilé, je finis mon tour dans les derniers, je change d’aile et je prend la 7.3m² que Crouggy m’a prêté, merci à lui. Je reprends un peu d’avance, à 1h30 la pluie arrive, je fait donc une petit pause case-croute de 20 min et je repars, la course se fini un peut avant 15h.

no images were found

Je fait 19 tours avec un circuit d’environ 3,5km en à peu près 3h20 et j’arrive 11 sur 18.

Merci aux bénévoles du club.
Et à Alexis Perrier pour les photos.

CrocBen

Ce Week end avait lieu les 3 ème aile de Bretteville nos amis des Islandais de Mark étaient venus une semaine en vacances dans la région afin de pouvoir participer.

Pour ma part je suis venu rouler avec eux le lundi précédent la course, une bien belle session de 16H30 en Chrono 18 qui se termine par un apéro dans leur maison de location.

Le week end arrivé, je les rejoins samedi matin à nouveau à Denneville pour un roulage d’enfer. Jeff est présent pour faire une vidéo promotionnel en drone, on fait de superbe images ! 

(Hâte de voir ça ! ) Fin de session vers 16H pour moi, il faut que je change mes roues pour la course d’endurance du lendemain.

Pendant ce temps Tomazi fais sa porkass:

https://youtu.be/Ke0wkt5BaKI

18H nous arrivons tous à Bretteville pour le pots d’accueil puis le repas du soir (moule fritte), et anniversaire de Freddy apres manger nous faisons voler quelque cerf volant pour le plus grand bonheur de tous,

On fait également prendre de la hauteur à Thérèse la femme de ménage de nos amis Islandais.

Apres ce fut l’embuscade, à force de gouter a tous les alcool que l’on me propose je me retrouve à 00H30 à chanter des chansons paillardes avec les copains, on fini à 2 avec François pour refaire le monde, avant d’aller se couché, pas du tous au top…

5H du mat réveiller par le mal de cheveux, je  prend un petit Doliprane. Quand le réveille sonne à 8h je suis franchement dans le mal, je commence déjà a me dire que je n’arriverai pas à tenir les 4H. Je me prépare tant bien que mal, j’arrive a la plage vers 10H30 pour tester le terrain et faire mon choix d’aile, ça sera Chrono 15m2.

Le départ est donné, un peu à l’arrache, la procédure n’est pas respecté, le « DC » rallonge d’une minute la procédure a 30 secondes départ uniquement pour 2 pilotes… je vous dis pas le faux départ… bref je prends la tête de la course mais dès le 3ème tour, je trouve Oliv qui reprend la bouée Nord à l’envers, je ne comprend vraiment pas ce qu’il fait, et je me retrouve avec sa voile coincé dans mes lignes… Le temps qu’il réagisse et vienne démêler je perds toutes mon avance et je me fais doubler par les premiers. Mais je remonte jusqu’a 2eme place très rapidement, il ne me reste plus que Benjamin Barth. à passer. A la fin de la première heure, alors que je remonte sur lui, il est contraint d’abandonné pour une douleur à l’épaule. Je prend donc la tête de la course. j’ai déjà de belle crampe…

2H de course sont passé, je suis toujours en tête, je suis très régulier et boucle 9 tours à chaque heure. Je ne m’arrête pas. Les 2 derniers heures sont dur, mais je ne lache rien ce qui me permet de gagner la course. 

Le parcours faisait 5,16km sur 4H je boucle un total de 34 tours soit plus de 175 km parcouru, un exploit quand on sait dans quel état j ‘était au matin.

Quand l’arrivée est donnée, elle est faite a 15H pile n’importe quel pilote non pas le 1er pilote (en l’occurrence moi) et cela sans pointage, … Bilan des execo partout alors qu’il n’y aurai pas du y’en avoir… le temps de ranger le matos sur la plage tous avait été remballé, même plus moyen de rincer le char, on attend la remise des prix qui n’aura jamais lieu. Je trouve tous cela très regrettable pour la pérennité de l’événement, aucun remerciement, aucune proclamation des résultats, c’est très dommage quand on sais que cela fait 3 ans que nous répondons présent a cette conviviale. Pour ma part je ne suis pas certain de revenir l’an prochain quand on vois l’accueil qui nous ai réservé…

Tomazi

Un chouette weekend.

J’arrive samedi matin sur Denneville, quelques copains sont déjà là. C’est les retrouvailles avec les copains belges, évidemment on commence par une petite pinte. Puis on s’amuse toute la journée sous le soleil à une dizaine, alternant entre 5.4 et 6.5 pour ma part.

Fin de journée au club de Bretteville où on retrouve le reste des troupes et autres charistes. After bien sympathique plus ou moins dur pour certains, j’ai bien rigolé. Etant bien cassé de la journée, je passe au travers du traquenard.

Le lendemain c’est la conviviale. Briefing rapidos, le parcours est des plus minimum : 2 bouées, même pas une de dégagement. Le départ est donné avec plusieurs dizaines de secondes d’écarts par rapport à ce qui a été annoncé. Si quelqu’un peut expliquer comment on compte au DC 😉 Dommage cela retire une partie du piment de la course.

Je pars en 9.4, plutôt bien, assez rapidement je me retrouve 3ème  seul où les 2 B/C, les Ben’s sont loin devant et mes poursuivants Didier et Freddy sont un peu en retrait. Au bout déjà de 45min je trouve le temps long. Le vent monte un peu et je commence à sentir mes limites physique tandis que derrière les autres se rapprochent. A la 2ème heure ils me repassent et je décide de baisser en 7.8 mais malheureusement elle n’est pas complètement prête, je perdrais quelques précieuses minutes contrairement à quelques un qui ont des assistants 😉

De retour, je reviens sur des copains mais il faut en général plusieurs tours pour les remonter, il faut être patient ! On s’occupe comme on peut, par des coucous aux copains ou je chante ! La dernière heure, les écarts se figent, j’aurai été mieux en 6.5 mais elle n’est pas prête et ça serai fatal pour perdre des places. En tout cas malgré des temps longs et morts où l’envie de craquer est présente, de beaux fights.

On ne range pas aussi rapidement que le club qui ne nous laisse même pas de jet d’eau, c’est : démerdez-vous. Je n’ai pas encore tout foutu dans le coffre qu’il se met à flotter. De toute façon il n’y a pas de remise des prix, plus de tente, ni de petite collation (même très modeste, c’était pourtant écrit dans le programme), juste une proclamation des résultats hasardeuse. Tout le monde est surpris et déçu. Je réfléchis si j’ai déjà vu ça… on me fait signe que non. D’ailleurs il ne valait mieux pas se blesser, il n’y avait pas de toubib. L’impression donnait à croire : merci pour votre fric, merci d’être venu, au revoir. C’est assez pathétique surtout pour nos 2 jeunes qui se sont vaillamment battus durant cette endurance (Plus de 85km chacun!). Dommage car il y a une petite équipe de bénévoles sympathiques mais au dessus… De faire une petite rencontre sans rien ok mais dans ce cas pas de frais d’inscription ou encore 1€ pour la symbolique. A la limite j’ai envie de dire, poser 2 bouées on sait faire entre nous et on peut même se cotiser pour offrir un KDO à des gentils pointeurs/pointeuses. Il était annoncé « venir essayer les circuits du championnat d’Europe », ouah!

Le temps passe, avec cette flotte, tout le monde se disperse rapidement, je fais un très rapide coucou chez Crouggy et je dois repartir. Malgré cette fin un peu misère, très content d’avoir revu autant de bouilles sympathiques.

Le Non CDF de Lestrevet.

Les 21 et 22 Mai dernier devait avoir lieu la final du championnat de france a Lestrevet. Nous prenons la Route Ben B et Moi (CrocBen) vers 9H30, et apres avoir rouler 3H nous apprenons l’annulation du CDF déclaré par la FFCV pour cause de pénurie de carburant Bretagne…  Nous appelons le club, qui viens juste de l’apprendre, ils n’ont même pas été consulté. Nous décidons avec Ben B de continuer la route apres tous nous avons déjà parcouru 3/4 du trajet et par soutient avec nos amis de Lestret.

On arrive même a faire le plein sur la route 🙂

Arrivé sur place, on se retrouve tous sur la plage pour parler de l’annulation, tous le monde est dégouté, presque tous les pilotes de classe 8 on choisi de faire comme nous et de finir la route, par contre tous les Classe 3 ont fait demi tour. Donc ce week end ça sera une conviviale que Cl8.

Le soir on se fait un bon BBQ avec les copain et Crougy nous fait voler la soucoupe volante 😉

Samedi matin il pleut mais le vent est plutôt soutenu, la plage est superbe bien que mouiller. au premier Briefing Jean mimi nous lis un mail de la fédération qui nous propose de transformer ce non CDF non pas en conviviale mais en GP. nous votons, mais la majorité préfère rester sur un format convivial.

Je vais rouler toutes la journée en Fury 9m2, nous courrons 4 Manches, c’est vraiment génialcar le directeur de course nous fait enchainer sans répit. je fini la journée 6ème

Le soir nous sommes tous réunis pour un délicieux repas convivial.

Dimanche matin, nous nous réveillons sous un beau soleil, mais peu de vent. le directeur de course nous annonce vouloir au moins égalé le record de manche sur un week end (9 manches), et que nous allons rouler un maximum le matin car une télé local vas passer faire des images.

1ere Manche je pars en Chrono 18 elle marche enfin comme il faut avec des ligne plus longue, je me bat bien en tete avec Ben B pendant les premier tour, puis le vent monte et je n’arrive pas a trimer ma voile je perd pas mal de place.

2eme Manche je pars en Chrono 15

3eme et 4eme manche en chrono 12,

c’est la que la TV viens faire ces super image:La VIDEO DE TEBEO

Puis vers 13H45, le Directeur de course nous laisse 45 minutes de pose pour aller mangé. a peine fini on nous relance pour une 5eme manche de la journée. le vent est encore monté, je pars donc en Fury 9 m2. J’aurai fais prendre l’air a toute mes voiles sur cette journée.

à 15H nous avons terminée la journée le temps de tous ranger nous prenons la route du retour à 15H30 arrivé a la maison vers 20H30. C’était un super week end a 9 Manches !! on c’est régalé.

Merci à l’ASVL pour ce super week end conviviale merci a tous leur bénévoles on a adoré

GP de la Hague

CrocBen:

Un peu de temps libre allé hop je me lance sur mon compte rendu de ce grand prix. Désolé pour le retard 😉

Tous d’abords, quelques mot sur l’avant GP c’était pour moi un événement assez important puisque je me suis énormément investis sur l’organisation de ce grand prix depuis le début. Ce qui ma valu beaucoup de stress surtout les dernières semaines.

C’est incroyable de voir la quantité de boulot que ça représente: démarche administrative, recherche de partenaire, protocole de sécurité, recherche d’arbitre, communication, … et j’en passe. Heureusement que nous sommes une bonne équipe au club et que chacun met la main à la patte, on voit qu’avec de la volonté on arrive à de super résultats.

Vendredi
Pour moi le week end commence dès 7H45, je sors de la douche, je commence me barbouiller de mousse a rasé et j’entend 3 joyeux nordistes sous mes fenêtres… Mais qui voilà??? Mattuski, Steph DK et Hugo arrivent à la maison pour le café 🙂

Un petit jus et quelque bavardage plus tard, il est l’heure de ce mettre au boulot. état des lieux d’entrée et prise des clés de la salle des fête / aller chercher les bouquets de fleur pour les 1er féminine / la presse du jours / aller au camping de vauville/préparation des inscriptions/ Inscriptions avec Benden … ect la journée ce termine à 19H30 par une petite bière devant le coucher de soleil à regarder les copains rouler et naviguer.

Samedi:
C’est le grand jour, nous sommes 28 pilotes en classe 8 et 26 en classe 7 ce qui est plutôt pas mal. La plage se découvre et on constate que c’est un véritable champs de mine. Le Directeur de Course essaye d’installer son parcours mais il ne peux utiliser la plus grande partie de la plage au sud de la cale de mise a l’eau, car c’est totalement impraticable (QUE DES TROU).
Il est contraint d’utiliser la petite partie au nord de la cale qui ne fait guère plus d’un kilomètre. Le DC arrive tous de même a poser un petit parcours, mais avec un vent de Nord ouest, la falaise aussi proche et tous les croisements qui vont se faire (remonté au vent / Décente au vent) il est très inquiet. Je test son parcours et lui conseil d’éloigner au maximum la bouée d’empannage vers la mer, ce qu’il fait avant de nous lancer.

1er départ, je suis en Chrono 15m2, je décide de me mettre en second rideau pour jouer la sécurité. Je sens que ça vas être l’hécatombe d’aile sur le départ, mais ça se passe plutôt bien.

Il y a énormément de croisement de priorité à droite, puisque tous le monde est obliger de tirer des bords aussi bien à la monté qu’a la décente.

Je remonte assez vite en tête de course avec tous de même quelques petites frayeurs, mais de belle bataille avec Mattuski. Dans la dernière décente au vent je suis 3ème et l’on se croise plusieurs fois avec Mattuski et Thierry Gibal (qui a 1 tour de retard) dans un croisement ils arrivent tous 2 à ma gauche et me doivent la priorité

Mais Thierry fait une erreur d’évaluation et l’on s’évite de justesse, ce qui me fait perdre pas mal de vitesse et qui m’oblige a refaire un bord. Mais à 30 m de la ligne d’arrivé on se croise a nouveau, et Thierry me laisse gentiment repasser devant, sauf que je ne comprend pas tous de suite et je perd à nouveau du temps, résultat le petit Matt passe par un trou de souris et me double de quelques centimètre à peine, sur la ligne d’arrivé. Quel FINAL pour cette manche !!

un peu plus tard dans la matinée une deuxième manche classe 8 est lancé, je pars a nouveau en chrono 15m2

Le vent a un peu plus tourné vers l’Ouest et l’on arrive à faire le parcours en 1 bords. La relance en sortie de virement de bord (au nord) est impressionnante.

au bout d’un ou deux tours, le peloton de tête se détache et juste derrière je suis au coude à coude avec Stephen pour la 4ème place, je suis plus rapide que lui, mais je n’arrive pas à passer correctement le gros empannage rapide au Sud du parcours. Ma trajectoire de sortie d’empanne est beaucoup trop large…

Apres quelques tours comme ça mon cerveau fait Tilt quand je vois Stephen juste devant moi trimer son aile avant l’entrée dans la bouée… Quel idiot je fais! jJ’ai oublié ça. Je l’imite et la ça vas beaucoup mieux, je double Stephen et au fur et à mesure des tours je creuse l’écart, je termine la manche 4ème, très content de moi.

La journée de course s’arrête là la marée remonte. Je suis 4ème sur le général

L’apres midi c’est bricolage, et réglage des chars, le soir c’est apéro conviviale autour de délicieux huitre de St Vaast offrent par un de nos partenaires.


Puis le repas un excellent Couscous 😉
Retour au camping, un dernier verre avec les copains et au lit.

Dimanche:
Le vent n’est pas au rendez-vous, et il est plutôt orienté Nord Est (de terre) le directeur de course pose sont parcours, la plage est un peu plus belle au Sud.

Sans faire attention à l’heure je pars rejoindre Simon pour essayer le parcours et les réglages de ma chrono 18. Mais il est 10H30, l’appel pour le briefing est fait mais je n’entend rien avec le casque (et Simon non plus) nous nous rendons compte que le briefing est en cours alors que nous revenons en zone technique. Nous sommes très en retard. Le Jury nous sanctionne d’un point de pénalité ce qui est rageant sur le moment mais qui est tous à fait justifié on connaissait l’heure.

Les 4m/s réglementaires pour lancer une manche ne sont pas établis, la décision est prise de garder a disposition les classe 8 pendant 1H près à prendre un départ dès que possible et de laisser les Classe 7 libre.

Les pilotes de classe 7 ce lance pendant ce temps dans un nettoyage de la plage. Très beau geste de leur part.

Toute la journée nous allons attendre le vent et alterner les mises à dispositions entre cl7 et cl8. Malheureusement le vent n’arrivera jamais, et à 14H c’est fini tous le monde remballe un peu déçu.

Bilan du grand prix coté course: je suis juste au pied du podium dommage mais j’ai fais de mon mieux.

à la remise des prix, tous le monde est gâté les partenaires et sponsors on été généreux il y a des lots pour tous ceux qui sont là, et l’ACCH offre un T-shirt souvenir a tous les participants.


D’un point de vue organisation ce grand prix était cette un peu stressant, mais très enrichissant, et comme toujours il faut souligné le dévouement de notre équipe de bénévoles, car sans eux il n’y aurai rien.


Je remercie aussi notre jury et notre directeur de course qui ont fait la route pour venir jusque dans notre petit coin de bout du monde.

Enfin merci a tous les pilotes qui sont venu participer a ce grand prix et qui sont repartis avec le sourire apres ce beau week end.

Les derniers mots:
Ce compte rendu était long et bravo à vous qui êtes arrivé au bout 😉

Tomazi

C’était chouette de revoir les copains sur cette belle plage de Vauville, les lumières étaient magnifiques, on a même eu le droit d’apercevoir des dauphins un bon moment qu’on voyait très bien avec les jumelles de Mick. 28 pilotes au départ.

Pour l’occasion Lord pour les 3cv décorait en plus le ciel.

2 manches samedi pour chaque classe dans un vent de nord basculant progressivement vers l’ouest. Petit parcours atypique tout au nord de la cale, bien humide et heureusement car vers le sud, un vrai champ de mines !  Réveil très tôt car briefing à 9h30 mais c’est pas mal comme ça l’apéro n’a pas commencé pas trop tard une fois terminé.

1 ère manche après un essai avant en 6.5 où je me fais chahuter, je pars finalement bien trop peu toilé en 5.4, je change en milieu de manche en 6.5, ça sera nettement mieux.  Pour les spectateurs, le ballet des voiles se croisant a bien plu.

2ème, encore la 6. Après un assez bon départ je m’emmêle avec Damien à la 1ère bouée  puis de bonnes batailles avec Calpas et Jérôme.  Puis raid avec Mick et Calpas jusqu’à Siouville pour s’amuser.

Dimanche,

Vent faible (mais pas pétole non plus) mais pas de manche de lancée, je n’en dirai pas plus. Petite session ensuite en 13 où je me suis éclaté jusqu’à plus de place.

Je finis 16ème du GP, c’est disons conforme à mon niveau actuel puis face au BC, les vap’ ça fait un peu vintage maintenant même si Mick se classe 6ème, 1er en caisson ouvert.

Samedi soir apéro/huîtres puis couscous royal. Les saucisses frittes passent toujours aussi bien J Le camping gratos avec vue sur la mer, c’est quand même classe. Tous ceux venus à la remise des prix sont repartis avec lots, ce n’est pas tous les jours !

Grand merci au club, toute l’équipe de bénévoles pour le super boulot avec Ben très investi ces dernières semaines pour nous bichonner.

CLASSEMENT – PHOTOS -REVUE DE PRESSE